Mes lectures 2020 #3

Le 3eme livre dont je vais vous parler, est un livre que j’ai lu pour moi contrairement aux autres livres qui sont pour aider mes fils ou pour que je comprenne un peu mieux ce qui se trament dans leurs têtes, etc… Ce livre que j’ai lu en avril c’est « Les kilos émotionnels » de Stéphane Clerget.

Quand je l’ai vu à la bibliothèque, je l’ai prit et le confinement aidant, j’ai eu du temps pour le lire ! Beaucoup de passages ne me concernaient pas, je ne grignote pas tellement. Si le repas de midi était léger, je mange un petit goûter vers 15h30, souvent un fruit d’ailleurs. Je ne me lève pas la nuit pour manger. Parfois je mange du chocolat en dehors des repas, souvent lorsque je stresse donc en quelques occasions seulement (lorsque je reçois la lettre de notre DSDEN et que je dois lire son rapport, lorsque crevette a son rdv de contrôle de son cœur, lorsque j’attends des résultats stressants,…). Bref, plusieurs parties du livre concernent les grignotages, la boulimie, l’anorexie, etc… J’ai pris du poids pendant mes grossesses, et après la naissance catastrophique de crevette car j’étais énormément angoissée et nous mangions n’importe quoi… J’ai testé un bon régime qui marche bien sur moi mais qui me demande beaucoup d’effort et je reprend presque la totalité du poids perdu l’année d’après ( -17kg suivi de +14 ! Puis -14kg suivi de +10 ! De quoi se décourager). Cependant, dans ce livre j’ai quand même eu de belles découvertes, notamment biologiques. Le fonctionnement du corps humain reste assez vague pur moi. Disons que j’ai les bases, mais cela reste à approfondir. Et bien ce livre a approfondit mes vagues connaissances. Premier bon point.

Mais j’ai aussi apprit que le fait de re-grossir après un régime est un mécanisme du cerveau qui garde en mémoire notre apparence et est perturbé par un amaigrissement trop rapide. Mais que cela pouvait se changer…. Deuxième bon point.

J’ai appris à quoi servaient beaucoup d’aliments, de vitamines, d’oligo-éléments, enfin ré-appris parce que je suis sûre qu’on me l’avait déjà dit mais je l’avais mis de côté. Troisième bon point.

J’ai appris à me réserver du temps à moi, pour un loisir, même si les corvées ne sont pas finies, juste penser à moi, me faire plaisir en faisant 1h ou 2 de ce que j’aime chaque semaine. Et je ne m’en prive pas ! Scrapbooking, mandala, lecture, généalogie, je varie mes loisirs mais je le fais uniquement pour moi, dans le calme ou avec de la musique, mais sans être dérangé par quiconque. Quatrième bon point.

L’auteur précise qu’il faut envisager une perte de 5 à 10% seulement, avant de stabiliser son poids. Ayant eu une mononucléose en début d’année, je m’alimentais peu car épuisée par le simple fait de me lever pour m’occuper des enfants, j’ai donc très largement réduit mes repas :-/ Une clémentine par jour au début, puis un seul repas vers 14-15h, puis après 15 jours, j’ai recommencé à manger de petites portions, je calais après quelques cuillères, mais je mangeais ! Après 2 mois, j’avais 6kg de moins et mon nouveau pantalon acheté quelques semaines plus tôt est à faire rétrécir… Aujourd’hui, je mange en pleine conscience, en savourant mes repas, servis dans de petites assiettes et non nos grandes assiettes d’avant. 3 mois après cette mononucléose, ces kilos ne sont pas revenus alors que je m’y préparais… Et c’est justement plus de la moitié de ce que j’envisageais de perdre cette année…

Est-ce que cette lecture m’a aidé à ne pas reprendre de poids ? Je ne saurais le dire.

Est-ce que cette lecture a été instructive ? Sans aucun doute.

Est-ce que je recommande ce livre ? Oui ! Pour se renseigner, pour s’aider, pour aider quelqu’un, pour s’instruire 😛

Ce que je peux vous dire aussi c’est que cette lecture m’a fait déculpabiliser sur certains points, réagir sur d’autres, et j’ai évidemment pris des notes que je garde précieusement, des phrases ou bribes de phrase qui résonnent en moi, qui me boostent, me chamboulent… Mes nouveaux mantras…

Vous avez autant de droit que tout un chacun. Votre opinion a autant de valeur que celle de n’importe qui. De même que vos croyances, vos sentiments, vos envies, vos émotions. Vous avez le droit de ne pas comprendre tout de suite et de réclamer une nouvelle explication, de vous tromper, de changer d’avis, de ne pas rendre service à quelqu’un, de ne pas être d’accord.

Mes lectures 2020 #2

Il y a quelques jours / semaines, j’ai lu le livre  » J’aide mon enfant à développer son estime de soi » de Bruno Hourst. Livre passionnant, pleins d’astuces, explications claires, j’ai adoré ! J’ai d’ailleurs pris 6 pages de notes ^^

Mon grand Homard n’est pas très autonome. Du haut de ces presque 13 ans, je le trouve assez dépendant de moi au quotidien. Il ne fait pas son instruction seul, ne range pas sa chambre si je ne lui dis pas, oublie de s’occuper de son chat si je ne lui dis pas de la nourrir, de lui mettre de l’eau, de changer la litière, je dois constamment être derrière lui pour lui rappeler ce qu’il a à faire, bref,… vous avez compris, il n’est pas autonome. De plus il manque de motivation, il est toujours à procrastiner, à n’avoir envie de rien faire, à abandonner avant même de finir sous prétexte que c’est trop long, etc… En discutant avec une autre maman, elle m’a suggéré de regarder du côté de sa confiance en lui et de son estime de lui. Dès les premières pages du livre : Eurêka ! L’estime de soi est liée à l’autonomie, aux responsabilités, à notre capacité à dire non, à notre réflexion sur soi, à l’expression de nos sentiments et émotions,…

Lorsque j’ai regardé les symptômes d’une faible estime de soi, j’ai reconnu mon grand. J’ai adoré les phrases types pour éviter le négatif, par exemple quand je dois lui rappeler ce qu’il doit faire (comme nourrir son chat, ranger sa chambre,…) « Tu t’étais engagé à… » ou « je te rappelle que c’est ton tour de … » plutôt que « tu n’as toujours pas fait ceci »…

L’auteur parle à un moment du livre, d’avoir des buts, de voir ce que nous voulons dans 5, 10, 15 ans. Cela m’a donné l’idée de faire comme des capsules temporelles mais à petite échelle : Un bocal pour « dans 2 ans », un bocal pour « dans 5 ans », un bocal pour « dans 10 ans ». Que nous garderons dans un placard avec un rappel sur téléphone/ordi. Juste pour nous, mais aussi pour lui.

Il suggère de faire une « boîte à succès » également, avec les petits et les grands succès. J’ai trouvé l’idée très bonne. Nous avons déjà fait pour Homard un « pot à compliments » dans le même genre, pour lui faire savoir lorsque nous aimons son comportement, ses réussites,…

J’ai aussi vu l’idée du calendrier de fierté avec chaque jour un événement positif marquant : « j’ai fait une tarte », « j’ai réussi ma dictée », « j’ai fini tel livre », etc…

Bref, je ne vous en dis pas mieux mais je vous conseille ce livre, pour les phrases clefs, pour les conseils, pour les idées de choses à mettre en place… pour tout le livre en faite !

Mes lectures 2020

Depuis l’an dernier, mon grand et moi essayons de réussir le défi 52 livres dans l’année. L’an dernier j’en ai lu 36. Cette année, j’espère faire mieux.

Page de mon BuJo pour le suivi de mes lectures

Cette semaine, je devais lire « Parents d’ados, les questions auxquelles vous êtes confrontés ». Dès les premières pages, j’ai su que ce livre ne serait pas pour moi.

Résumé au dos du livre :  » Il veut inviter sa copine en week-end… Elle est rentrée avec un piercing sur la langue… J’ai un mur en face de moi… Il n’est jamais d’accord avec nous…  » Votre enfant est désormais un adolescent. Vous craignez peut-être cette période, et vous vous demandez, à travers les petits événements du quotidien, quel parent d’ado vous allez être. Que dire ? Que répondre ? Comment réagir ? Vous sentez bien que les réponses d’hier ne sont pas celles d’aujourd’hui. Votre enfant interpelle vos idées sur l’éducation, vos valeurs, votre rôle de parent. C’est pour vous aider à y voir plus clair, à répondre à ces nouveaux comportements que l’auteur, Ariane Morris, vous propose dans ce livre, Parents d’Ados, des repères, des conseils, sans jamais vous imposer une seule et même façon de penser ou de réagir. »

Que l’on se comprenne bien, j’ai sélectionné ce livre à la bibliothèque uniquement après avoir vu son titre et le résumé, sans même le feuilleter, en me disant qu’il m’aiderait à comprendre un peu mieux mon pré-ado qui nous pose parfois problème. Juste pour savoir ce qu’il ressent de son côté lorsqu’il ne me le dit pas, comprendre ce qui change en lui que je n’aurais pas saisit, avoir des pistes de réflexion sur ce que je pense devoir améliorer dans ma relation avec lui,… Ces derniers temps je lis pas mal de livres dans la section bien-être, famille, psychologie, développement personnel,… Je prends des notes, des phrases qui m’interpellent, me font réfléchir ou m’inspirent, des idées à mettre en place. Mais dans ce livre, je n’ai pris aucune note. 265 pages, 115 questions / réponses et pas une seule note…

Dans ce livre, ce qui m’a interpellé était plutôt négatif.

Premier point dérangeant pour moi, ces « Il » ou « Elle » selon la question. On ne vous dit pas « votre ado » en général mais « votre fille ceci » ou « votre fils cela ».

Comment faire comprendre à ma fille que ce n’est pas la fin du monde lorsque son copain la quitte.

Si votre fils s’est fait largué, il ira bien ou juste lui on peut le laisser croire que c’est la fin du monde parce que sa super copine l’a largué ?

Mon fils a une petite copine depuis le collège.

Là j’ai envie de dire, il est où le problème ? Si c’est votre fille, pas de souci, elle est docile, fidèle, etc, elle n’enchaîne pas les relations, nickel, mais si c’est votre fils aïe aïe aïe ? Il ne traite pas les filles/femmes comme des conquêtes à enchaîner comme s’il faisait de sa vie un concours donc c’est un problème ? Qu’il respecte les filles/femmes en ayant de vraies relations c’est un problème ? Non parce qu’à cet âge, ce n’est pas forcément pour la vie, et quand bien même, je ne vois pas vraiment le problème… Bref, passons.

J’ai peur que mon fils soit homosexuel.

Donc là pareil, si c’est votre fille, no problemo ! Mais un gars, ça pose problème ? Elle est où la tolérance là ?

Chez nous, pas question qu’elle regarde la Star Academy. Va-t-elle se sentir exclue dans son groupe d’amies ?

Donc si votre fils veut être chanteur, vous pouvez le laisser regarder, lui ne sera pas exclue comme ça, mais surtout pas votre fille ?

Mon mari dit que je couve trop notre fils.

Donc si tu couves ta fille, ton mari ne te dira rien ? Ou c’est parce qu’on ne couve pas nos filles ? Et le mari ne peut pas non plus couver son fils, c’est uniquement un truc de mère ça ?

Je trouve qu’il ne prend pas assez son indépendance.

Encore et toujours pareil, ta fille aucun problème ?

Donc je me demande, est-ce que l’autre sexe n’est pas concerné par ces mêmes questions ou est-ce que ça devient moins dérangeant quand c’est l’autre sexe qui y est confronté ? Non parce que pourtant sur certaines questions, on vous dit bien « Elle (Il) nous demande de plus en plus d’argent de poche », « Il (Elle) m’interdit sa chambre », « Mes enfants ont arrêté de faire du sport ».

Outre ces questions de stéréotypes masculins/féminins, certaines questions me semblent aberrantes. « Elle souhaite entreprendre une psychothérapie » – « Depuis 1 mois, elle s’est mise à manger végétarien ? » – « Son copain à un look gothique, j’ai peur qu’elle ne le devienne également » – « Je voudrais qu’elle s’occupe un peu plus d’elle, elle n’est pas assez coquette » – « J’essaie de mettre ma fille au régime, mais elle me répond que son poids n’est pas mon problème » – « Elle a piqué une colère noire quand elle a découvert que j’avais lu son courrier » – « Ma fille a des allures de garçons manqué » Sérieusement ???? Le fait que votre fille ne corresponde pas aux standards stupides de beauté des magazines et pubs TV vous pose un problème ? Bin ce n’est peut-être pas elle le problème dans ce cas… Les ados se cherchent, ils expérimentent des looks, ils ont une opinion qui diverge de la votre, et alors ? Laissez-les vivre ! Si votre ado FILLE OU GARÇON veut être végétarien, apprenez-lui où trouver ces protéines dans les légumineuses, il ne vous force pas à être végétarien avec lui, il ne manquera de rien, il est où le problème ? Pour le courrier, franchement c’est normal qu’IL OU ELLE pique une colère. Le respect est à double sens, on ne lit pas les lettres de leurs ami.e.s, ils ne lisent pas les nôtres. Ils en parlent s’ils veulent. La tolérance. Le respect. La base.

« Elle a souvent les yeux rouges, j’ai l’impression qu’elle fume de l’herbe. Faut-il oser poser des questions ? »

WTF ?

Bref, ce livre ne m’aidera pas du tout, peut-être parce que mon fils est un pré-ado et non un ado, mais je pense surtout que je ne suis pas concernée par ces 115 questions. Chez moi, si tu veux être végétarien, pas de souci, on se renseigne et on apprend à le faire bien pour que ton corps n’ai pas de carences de passer à une alimentation un peu différente. Chez moi si tu veux te teindre les cheveux en bleu, pas de problème (j’ai moi-même les cheveux violet en ce moment – disons un reste de cheveux violet car la couleur est passée depuis décembre mais je la referais après le confinement. Il y a 2-3 ans, j’avais les cheveux roses, puis violets, puis bleus. Et alors ? Ce n’est qu’une couleur et ça part…). Chez moi si tu veux t’habiller en noir, aucun problème et si tu préfères t’habiller en arc-en-ciel, aucun problème non plus. Je couds les vêtements de mes fils mais ce sont eux qui choisissent les tissus et modèles. Chez moi, les enfants choisissent eux-mêmes leur futur métier et je les aide à accéder à ce rêve, peu importe le salaire qui l’accompagne. Bref, ce livre m’a déçu, de par ces stéréotypes, son manque de tolérance, de bienveillance également… Next.

Contrôle pédagogique 2018-2019

Je raconte chaque année nos contrôles pédagogiques. Chaque année, nous en sortons dépités, frustrés, incompris, oppressés, en colère parfois même,… Chaque année, on nous dit les mêmes choses, chaque année les mêmes critiques, jamais de positif (ou tellement rarement que je ne m’en souviens pas). Je vous avais annoncés nos deux premiers contrôles pédagogiques pour Janvier pour les deux petits crustacés. Crevette a eu la grippe, annulation de son contrôle. Puis il l’a passé a Gambas, annulation bis. Dans la foulée nous avons eu la date du contrôle pédagogique de Homard, 6e, à Privas. Je ne l’ai raconté que sur mon facebook perso, alors quand même quelques mots pour ceux qui n’y ont pas accès…

Lors de ce 9eme contrôle pédagogique subit par un des crustacés et moi, nous avons enfin été respecté, complimenté. Nous avons enfin eu un dialogue, un vrai. Ces troubles dys ont été hyper respecté. Au lieu de 2h30 d’écrit forcé sans intervention tolérée de ma part voir même sans ma présence acceptée dans la pièce, nous avons eu droit à « nous avons bien eu vos bilans, nous ne le ferons donc pas écrire plus de quelques lignes/quelques minutes » et en effet, 3 lignes avec la prof de français, 3 opérations avec le prof de maths, tous le reste à l’oral. J’étais assise à côté de lui et personne ne m’a rien dit (on m’a même suggéré cette place). Il a pu parler, les profs ont regardé ces cahiers avec attention, en posant des questions et en écoutant mon Homard-bavard dévier à droite à gauche comme à son habitude.

J’ai tellement d’anecdotes que je ne sais pas lesquelles vous donner…

  • Lorsque je parlais avec l’IA quelques bureaux plus loin de Homard, je l’entendais énumérer les cristaux de sa collection lorsqu’il parlait sciences avec le prof.
  • L’IA m’a dit qu’il n’était pas là pour dire si Homard avait un niveau 6e mais pour voir si on lui donnait bien la possibilité de pouvoir accéder aux connaissances du socle commun à 16 ans.
  • On nous a félicité pour nos projets hors programme (séismes, volcans, etc)
  • L’IA a signalé que nous n’avions aucune obligation de suivre le programme de 6e (nous avons un manuel de géographie et de SVT que nous suivons)
  • La prof de Français a dit qu’elle ne regarderait pas ces fautes vu sa dysorthographie mais la façon dont il a inventé la suite de l’histoire puisque c’était le but de l’exercice.
  • La prof de Français qui regarde avec attention ces frises des volcans de 1900 à 2015 ou 2016 puis les séismes de l’année 2018, ainsi que les cartes où il les a placé et qui commente à la fin « il est très curieux, c’est très intéressant »
  • Aucune réflexion sur l’histoire que nous voyons de manière chronologique.

J’ai précisé que ce contrôle pédagogique n’avait rien à voir avec ce que nous avions eu jusqu’à présent, l’IA m’a dit que j’avais eu raison de me plaindre des autres contrôles (soit j’ai fait des contre-rapports, soit des lettres préalables en demandant à ce que les lois et nos droits soient respectés – sans aucun effet).

Nous avons une 2eme date pour mes deux petits sauf que je vais devoir décaler car déjà un rdv important prévu ce jour. J’attends donc une 3eme date avec impatience…

Contrôles IA

Aujourd’hui, la journée avait drôlement bien commencé. Petit dej avec les crustacés dans la joie et la bonne humeur, ouverture du calendrier de l’Avent : « Aujourd’hui on décore la maison », pose des guirlandes sur l’escalier, sur les cabanes dans leurs chambres, de la couronne de porte, etc… Instruction tranquilou, repas…

Et puis, le courrier et avec lui deux lettres de contrôle. Pour mes deux « petits » Ce1 et Ce2. Contrôles en Janvier. Je ne suis pas prête, et honnêtement ils ne sont pas prêts non plus. Je pensais avoir jusqu’à Mai-Juin, j’ai établi un genre de programme jusqu’à Mai-Juin, nous vivions un peu au jour le jour car l’échéance était loin… Je les laissais progresser à leurs rythmes, notamment pour la lecture. Sauf que l’IA va vouloir une progression en Janvier et non en Mai-Juin. Gambas étant fort dyslexique, je trouvais que sa progression était très très très faible depuis mars 2018, l’orthophoniste s’est fait la même réflexion et me l’a confirmé en me disant qu’elle ne voyait quasiment aucune amélioration,… Il confond encore « ou » et « on » depuis l’introduction de ces sons en septembre 2017, pourtant on les voit en permanence… Nous avons acheté de nouveaux livres de lecture débutant et milieu CP, j’ai imprimé et plastifié de nouveaux jeux de sons, de nouvelles pochettes de phonologie,… Je le fais lire brièvement chaque jour, il écrit chaque jour également, mais rien n’y fait ! En plus il n’aime pas lire donc je ne vais pas le forcer…

On ne doit pas comparer mais… Homard a appris à lire avec moi également, il lui a fallu 3 ans, mais il y est arrivé. Sans orthophoniste. Juste lui et moi. Pour Gambas, je me sentais dépassée alors j’ai sollicité l’aide de l’orthophoniste. Et en 8 mois, pas de progression…

Je connais mon fils par cœur, je connais son fonctionnement : Il stagne plusieurs mois pour mieux avancer ensuite. J’ai déjà constaté cela pour la marche, il se « traînait » sur les fesses et couché sur le ventre en se poussant pour reculer jusqu’à son but, jamais il n’avançait, à 4 pattes encore moins, alors que nous lui montrions sans cesse. Et puis, un jour, avant sa sieste il ne savait toujours pas faire mais juste après, pouf, il l’a fait… quelques fois… Et puis il a marché. Il ne fait que ce qu’il veut, que ce qu’il aime et uniquement quand il est prêt. Il a fait de même avec la propreté, avec le langage,… Quand il est prêt, quand il veut, il fait un énorme bond en avant, du jour au lendemain. En ce moment il est sur la grammaire et la conjugaison, et il progresse rapidement dans ces deux domaines alors la lecture stagne… Lorsqu’il sera prêt, il lira. Mais je ne sais pas quand, et encore moins si cela va se produire avant Janvier alors aujourd’hui j’étais en colère, et déçue, et stressée.

Crevette quand à lui, n’a pas aimé le contrôle de l’an dernier. L’une des conseillère pédagogique n’était pas assez douce pour lui et trop pressante. Crevette est lent. Il fait tout facilement, comprend vite, retient énormément de choses même ce qui ne le concerne pas, mais il « travaille » lentement. Il écrit lentement, il compte lentement mais toujours juste,… Le contrôle se passe vite et il ne termine pas ou ne veut pas terminer car il est perturbé par ces yeux qui le fixent et le pressent de terminer vite pour passer à l’activité suivante…

Sur la lettre il est écrit qu’on va respecter mes choix pédagogiques et l’état de santé de mes enfants… Laissez-moi rire… Mes choix pédagogiques ce sont de ne pas les brusquer, de les laisser aller à leurs rythmes, de les accompagner sans les frustrer et de ne pas les stresser. Mes choix ce sont aussi de les laisser s’auto-corriger après une dictée ; Gambas a besoin de savoir où sont ces fautes et combien il y en a, pour se relire et en éliminer entre 40 et 60% ; de patienter pendant qu’ils essayent de déchiffrer un son même si cela prend 45 secondes par son et que je passe 20 minutes à écouter un de mes crustacé lire « seulement » deux pages, de ne pas les chronométrer parce que ce n’est absolument pas constructif, le plus important pour moi étant la compréhension et l’envie de lire. Je veux encourager leurs curiosités et qu’ils gardent cette envie d’apprendre qui ne les a pas encore quitté jusque là. L’IA et les conseillères pédagogiques ne respectent rien de tout cela.

Je vais encore avoir un rapport bourré d’incompréhension et cela va miner mon moral et ma confiance en moi et en eux… J’appréhende énormément même si nous avons encore du temps d’ici là, je ne veux pas stresser ou même presser Gambas, je risque de le brusquer complètement et il me faudra recommencer nos deux années presque et demi de travail sur la lecture et honnêtement, je n’en n’aurais pas le courage !

Anglais

Aujourd’hui je vous parle de nos supports en anglais. J’ai épluché une vingtaine de sites cet été, pour ne sélectionner qu’un tiers de ce que j’avais trouvé. Je ne souhaite pas multiplier les supports et préfère me servir de peu pour ne pas noyer mes crustacés dans le vocabulaire. J’ai volontairement choisit 2 à 3 supports répétant la même chose mais sous différentes formes pour tenter d’avoir de bons acquis en fin d’année, avant d’introduire plus de choses. Je mise sur du vocabulaire et faire des phrases simples pour mes deux petits crustacés, la même chose + phrases complexes + questions +  conjugaison pour mon grand crustacé. Donc pour l’année nous avons ceci :

DSC_5455 - 2

Nous avons tout d’abord, des livres d’histoires que je leur lis, minimum un par semaine et je répète ensuite le même (bon là je pense en acheter 2 ou 3 autres en milieu d’année pour varier un peu) :

  • Happy monkey,
  • Hungry Bear,
  • Of thee I sing (lettre à mes filles, de Barack Obama),
  • Hello London,
  • Hello Scotland
  • Mon gros cahier d’histoires bilingues.

Nous avons un livre + CD de comptines qui permet d’apprendre un peu de vocabulaire en mimant les gestes.

Pour la partie « dictionnaire », mon livre d’enfance « Les mille premiers mots en Anglais », le dictionnaire en images de chez lidl et un dictionnaire français-anglais illustré trouvé chez stokomani.

Pour s’exercer, mon grand utilise les cahiers de CE2, CM2 et 6e ainsi que le gros cahier bilingue (trouvés chez Stokomani et Noz pour 2€ pièce) + les cartes de nomenclature du corps humain, des insectes, des animaux de la mer, des animaux de la ferme + les cartes contraires de Stokomani + les cartes vocabulaires de Stokomani + les « questions bubbles » + des cartes de vocabulaire pour la mystery box (on pioche, on donne le mot en Anglais, ou on pioche et on fait deviner sur notre tableau en jouant au pendu, mais il y a sans doute un tas d’autres utilisations possibles de ces cartes) + des cartapinces qui me servent un peu d’évaluation pour vérifier s’ils ont retenu le vocabulaire apprit précédemment…

Mon grand crustacé fait également une session par jour sur sa DS avec le jeu English Training. Et chaque lundi matin, nous faisons une demi-journée « immersion day » où je ne parle qu’en Anglais, peu importe leurs questions, je ne dis pas un seul mot de Français. La leçon d’art en Anglais était assez sympa 🙂 Nous faisons cela depuis l’an dernier et mon grand crustacé comprend maintenant plusieurs mots et explique à ces frères ce que je tente de leur dire 😛 Cependant il ne répond pas encore en anglais à part yes / no / thanks / ok !

Cartes documentaires

Suite de nos cartes documentaires :

Un documentaire sur les chivas de Colombie, ces bus multicolores qui ornent les rues. Mon artiste, Gambas, veut maintenant peindre un tableau en s’inspirant de ces chivas ! Une séance peinture « comme un chiva » arrivera donc chez nous prochainement 🙂

2018-10-21 (2)

Cartes disponibles ici

Un bref documentaire qui nous a fait voyager en Norvège ! Découverte de la nuit polaire, des trains déneigeurs (et surtout des trains qui passent même avec la neige 😛 ), des aurores boréales….

2018-10-21 (3)

Cartes disponibles ici 

Et enfin le dernier pour aujourd’hui mais non des moindres, un superbe documentaire sur les kéas de Nouvelle-Zélande, des perroquets intelligents à souhaits ! Avec la faune de Nouvelle-Zélande et une magnifique découverte : les filaments « collier de perles » des larves de mouches sciarides dans une grotte !

2018-10-21 (5)

Cartes disponibles ici 

 

Programme de mon CE1

Tout naturellement, après le programme de mon 6e et celui de mon CE2, il ne me restait qu’à vous présenter le programme de mon CE1 ! Comme Gambas en CE2, il travaille 4 semaines d’affilés, seulement 4 jours par semaine, puis vient une semaine « au choix ». Il a également un plan de travail, plus pour moi là aussi. Des cours en commun avec Gambas (Géographie, Histoire en violet) et avec Gambas et Homard (moyen-âge, art).

2018-10-16 (2).png

Encore une fois, uniquement le début du programme, la deuxième partie subira les modifications dues aux semaines « libre d’instruction » où il avancera uniquement ce qu’il souhaite. Comme toujours, je partagerai mes docs dès que j’aurais un moment 😉

En plus de cela, il y a  :

  • des rituels de phonologie (tous les lundi)
  • des cartapinces
  • des jeux de maths (tangrams, timbres montessori, défi calcul mental,…)
  • des poésies (1 par mois)
  • De la découverte du monde / science (jeudi après-midi de temps en temps avec Gambas)

DIY un anniversaire Harry Potter

Comme vous le savez si vous nous suivez depuis un petit moment, chez nous les anniversaires sont fait maison (chevalier, astronaute, pilote de course, légo). Hors de question d’acheter des choses qui ne serviront pas ensuite ! Donc on fabrique ce qui peut servir à décorer ou à offrir aux invités dans un thème choisit par les crustacés. Cette année, Homard a voulu Harry Potter ! Il a dévoré les 7 livres, nous n’avons pas encore vu tous les films car je les juge un peu violent, mais c’est une grande passion qui l’anime lorsqu’il en parle. C’est donc tout naturellement qu’il nous a demandé ce thème là pour ses 11 ans. Nous nous sommes bien amusés à confectionner des petites choses faciles…

J’ai oublié de prendre en photo les invitations que nous avons calligraphié et scellé à la cire, comme les lettres dans Harry Potter, et dans lesquelles nous demandions une réponse par hibou 🙂 Mais j’ai la déco à vous montrer :

Cette année mon Homard m’a grandement aidé : Il a fait les crayons baguettes magiques pour les invités ainsi que les sachets de bonbons à glisser dans leurs boîtes cadeaux, il a peint les clefs rouillées trouvées au vide grenier pour les transformer en clefs volantes, il a collé les étiquettes sur ces fioles de potions et nous les avons remplit ensemble, il a disposé la décoration de table également (jeu de carte Harry Potter, carte du maraudeur, bougies, étagère à potions faite dans un carton, livre des sorts, baguette magique + boîte) ! Il s’est amusé avant, pendant et après 🙂 J’ai littéralement donné de ma personne pour les « poils de rats » de ces fioles de potions puisque ce sont mes cheveux 😛 Nous avons mit du sable de plage pour la « poudre à verrue », des billes blanches pour les « yeux de poisson-globes », des plumes grises pour les « plumes de jeunes hippogriffes », une « aile de chauve-souris » découpée dans de la feutrine,… Sans oublier le panneau « ministère de la magie » sur les toilettes ! Chéri à fait un balai-volant dans nos branches mortes. Les fans d’Harry Potter comprendrons !

Vivement le prochain anniversaire 😛

Toute une année de CP

Allez, on continue ! Après toute une année de TPS-PS, toute une année de MS et toute une année de GS, on continue les résumés en photo ! Une panne d’activités ? Inspirez-vous 😉 Si vous avez besoin d’un conseil, n’hésitez pas à demander, je me ferais un plaisir de vous répondre.

Toutes les photos contenues dans cet article sont prises sur mon blog donc si quelque chose vous intéresse et que vous souhaitez plus d’explications ou simplement télécharger les supports en question, n’hésitez pas à fouiller un peu les tags à droite et vous trouverez !

Le CP c’est la grosse année de la lecture. Sortez vos jeux en tout genre, vos manuels, ce que vous voulez, et allez-y sans pression ! Il retiendra tout de suite ou pas, peu importe, vous recommencerez quand c’est nécessaire. Le plus important c’est qu’à 18 ans il sache lire, que ça soit fluide et qu’il aime lire.

En mathématiques, j’avais fait pour mon grand (mais pas pour les deux autres) le défi des 100 jours, pour les nombres jusqu’à 100 avec pleins d’exercices, de jeux, et une fiesta au 100eme jour 😉

A côté de ça, des additions, des soustractions pour certains, des cartapinces, des poésies peut-être, etc…

En découverte du monde / Histoire / sciences, ça varie en fonction des intérêts de chacun : Le cycle de la vie du papillon, le cycle de la vie de la fourmi, les saisons, les 5 sens, le cycle de l’eau, la préhistoire, des fiches d’identité des animaux, des bouteilles de découverte, des expériences, des peintures en s’inspirant de … , les volcans, l’air, la naissance de l’univers, bref, ce que votre enfant veut apprendre !