Nouvelle organisation

Comme j’adore changer d’organisation en cours d’année, voir en fin d’année en l’occurrence ici 😛 j’ai du adapter notre organisation à mon nouveau rythme de travail. Depuis ce début d’année, je suis devenue Mam’entrepreneuse et j’ai développé un peu ma boutique. J’ai donc eu besoin de quelques heures supplémentaires de couture chaque semaine pour coudre tous ce dont j’avais envie / besoin pour le bon fonctionnement de mon entreprise. Je travaille donc tous les matins avant l’instruction, les crustacés commencent seuls leurs mathématiques et lorsque je sors de mon atelier, je corrige tous et nous passons au français puis aux langues étrangères quand il y a.

Le plus gros du changement reste l’après-midi. Ayant encore besoin d’un temps de travail en fin de journée, j’ai décidé de ré-organiser nos séances de l’après-midi. Nous avions chaque jour une ou deux matières différentes, des documents différents à sortir et re-ranger ensuite, etc… Finalement, les crustacés adorent étudier le thème en profondeur et nous ne finissions pas en une seule séance, même si elle durait 2h30. Et parfois ils ne voulaient pas attendre la semaine d’après pour avoir la suite car ils sont passionnés par certains thèmes donc je devais adapter l’emploi du temps en sautant une séance d’autre chose puis en tentant de la remettre ailleurs ou pas… Bref. Alors j’ai décidé – et après concertation, ils ont validé – que chaque après-midi d’une semaine serait destiné à un seul thème. Je voulais mettre une seule matière mais parfois nous mélangeons les matières dans le thème. Je m’explique.

Nous avons commencé la semaine dernière. Nous avons vu le corps humain TOUS les après-midi de la semaine. Ce qui me permet de laisser nos documents sortis sur la table, nous permet de rester concentré sur le sujet. Moins de préparation et rangement = plus de temps de travail pour moi.

Cette semaine nous étudions l’Amérique du Sud. C’était donc notre semaine géographie. Mais nous avons plusieurs livres sur le sujet et l’un d’eux nous explique la genèse de l’Amazone (Histoire donc). Avec les plaques tectoniques (Sciences) qui ont bougé, les Andes qui son sorties et ont changé le sens de l’Amazone qui ne jette plus dans l’océan Pacifique mais l’océan Atlantique (Géographie), les différents cours d’eau, les pays qu’ils traversent, leurs localisations (Géographie) et le vocabulaire fluvial (SVT, leçon sur la découverte des paysages). Puis les animaux rencontrés lors de ce périple sur l’Amazone (SVT, les animaux et leurs lieux de vie) et la végétation spécifique à cette région (SVT, botanique/végétation).

Nous avons également un livre de contes de la forêt vierge (Français, Littérature), que les enfants écoutent et dessinent (Art). Nous allons parler de cet auteur Argentin ensuite (Culture générale), voir les pays d’Amérique du Sud en détail (Géographie) et je ne sais pas encore ce que nous réserve la suite de nos séances car nous sommes au début du livre sur l’Amazone… Nous ferons sans doute une deuxième semaine sur ce thème car le livre est long et il y a beaucoup de choses à dire et à voir…

Ensuite nous ferons une semaine Histoire, toujours sur le Moyen-âge. Puis une semaine Art. Puis Sciences. Puis de nouveau Géographie. Mais les matières se mélangent pour notre plus grand plaisir alors il serait plus juste de dire que nous faisons une semaine par thème que par matière !

Mes lectures 2020 #3

Le 3eme livre dont je vais vous parler, est un livre que j’ai lu pour moi contrairement aux autres livres qui sont pour aider mes fils ou pour que je comprenne un peu mieux ce qui se trament dans leurs têtes, etc… Ce livre que j’ai lu en avril c’est « Les kilos émotionnels » de Stéphane Clerget.

Quand je l’ai vu à la bibliothèque, je l’ai prit et le confinement aidant, j’ai eu du temps pour le lire ! Beaucoup de passages ne me concernaient pas, je ne grignote pas tellement. Si le repas de midi était léger, je mange un petit goûter vers 15h30, souvent un fruit d’ailleurs. Je ne me lève pas la nuit pour manger. Parfois je mange du chocolat en dehors des repas, souvent lorsque je stresse donc en quelques occasions seulement (lorsque je reçois la lettre de notre DSDEN et que je dois lire son rapport, lorsque crevette a son rdv de contrôle de son cœur, lorsque j’attends des résultats stressants,…). Bref, plusieurs parties du livre concernent les grignotages, la boulimie, l’anorexie, etc… J’ai pris du poids pendant mes grossesses, et après la naissance catastrophique de crevette car j’étais énormément angoissée et nous mangions n’importe quoi… J’ai testé un bon régime qui marche bien sur moi mais qui me demande beaucoup d’effort et je reprend presque la totalité du poids perdu l’année d’après ( -17kg suivi de +14 ! Puis -14kg suivi de +10 ! De quoi se décourager). Cependant, dans ce livre j’ai quand même eu de belles découvertes, notamment biologiques. Le fonctionnement du corps humain reste assez vague pur moi. Disons que j’ai les bases, mais cela reste à approfondir. Et bien ce livre a approfondit mes vagues connaissances. Premier bon point.

Mais j’ai aussi apprit que le fait de re-grossir après un régime est un mécanisme du cerveau qui garde en mémoire notre apparence et est perturbé par un amaigrissement trop rapide. Mais que cela pouvait se changer…. Deuxième bon point.

J’ai appris à quoi servaient beaucoup d’aliments, de vitamines, d’oligo-éléments, enfin ré-appris parce que je suis sûre qu’on me l’avait déjà dit mais je l’avais mis de côté. Troisième bon point.

J’ai appris à me réserver du temps à moi, pour un loisir, même si les corvées ne sont pas finies, juste penser à moi, me faire plaisir en faisant 1h ou 2 de ce que j’aime chaque semaine. Et je ne m’en prive pas ! Scrapbooking, mandala, lecture, généalogie, je varie mes loisirs mais je le fais uniquement pour moi, dans le calme ou avec de la musique, mais sans être dérangé par quiconque. Quatrième bon point.

L’auteur précise qu’il faut envisager une perte de 5 à 10% seulement, avant de stabiliser son poids. Ayant eu une mononucléose en début d’année, je m’alimentais peu car épuisée par le simple fait de me lever pour m’occuper des enfants, j’ai donc très largement réduit mes repas :-/ Une clémentine par jour au début, puis un seul repas vers 14-15h, puis après 15 jours, j’ai recommencé à manger de petites portions, je calais après quelques cuillères, mais je mangeais ! Après 2 mois, j’avais 6kg de moins et mon nouveau pantalon acheté quelques semaines plus tôt est à faire rétrécir… Aujourd’hui, je mange en pleine conscience, en savourant mes repas, servis dans de petites assiettes et non nos grandes assiettes d’avant. 3 mois après cette mononucléose, ces kilos ne sont pas revenus alors que je m’y préparais… Et c’est justement plus de la moitié de ce que j’envisageais de perdre cette année…

Est-ce que cette lecture m’a aidé à ne pas reprendre de poids ? Je ne saurais le dire.

Est-ce que cette lecture a été instructive ? Sans aucun doute.

Est-ce que je recommande ce livre ? Oui ! Pour se renseigner, pour s’aider, pour aider quelqu’un, pour s’instruire 😛

Ce que je peux vous dire aussi c’est que cette lecture m’a fait déculpabiliser sur certains points, réagir sur d’autres, et j’ai évidemment pris des notes que je garde précieusement, des phrases ou bribes de phrase qui résonnent en moi, qui me boostent, me chamboulent… Mes nouveaux mantras…

Vous avez autant de droit que tout un chacun. Votre opinion a autant de valeur que celle de n’importe qui. De même que vos croyances, vos sentiments, vos envies, vos émotions. Vous avez le droit de ne pas comprendre tout de suite et de réclamer une nouvelle explication, de vous tromper, de changer d’avis, de ne pas rendre service à quelqu’un, de ne pas être d’accord.

La botanique – SVT 5e

Mon grand Homard se passionne toujours autant pour la botanique. A la bibliothèque, il a trouvé un superbe livre sur le sujet et en le feuilletant, nous étions subjugués par ses magnifiques dessins. Nous avons déjà abordé l’arbre de vie des végétaux lors d’un MOOC mais cela nous faisait une occasion de plus de nous pencher sur le sujet. J’ai suggéré à Homard de reproduire cet arbre de vie sur une grande feuille s’il voulait en avoir un sous la main lorsque nous rendrions le livre à la bibliothèque, puis je lui ai demandé s’il voulait reproduire quelques unes des illustrations, par catégorie peut-être dans son cahier de SVT. Finalement, nous approfondissons en étudiant chaque catégorie de cet arbre de vie. Mais il ne voulait pas dessiner seul, donc je participe avec lui. Des séances qui se font avec plaisir, en lisant les informations du livre puis en discutant pendant que nous tentons de reproduire quelques uns des dessins.

DSC_0046
botanique
arbre de vie à poursuivre…

Les deux petits crustacés nous ont rejoint pour les champignons.

Le corps humain #3

Cette fois-ci nous nous sommes plongés dans l’étude de l’œil ! Cela faisait longtemps que mes documents attendaient dans l’ordinateur, et c’est tant mieux car j’ai ajouté une petite maquette faite maison qu’ils ont adoré !

Tout d’abord, nous avons remplit un schéma grâce aux cartes de nomenclature du super site Montessori et Compagnie !

Puis nous avons ‘révisé’ en utilisant ces cartes de nomenclatures ^^ J’ai ajouté des cartes explicatives de la fonction de certaines parties de l’œil, avec des petites questions et expériences pour comprendre comment cela fonctionne également.

Nous avons ensuite abordé les troubles de la vue. J’ai crée des petites cartes pour l’occasion car je ne trouvais rien sur la blogosphère… Les crustacés sont tous les 3 hypermétrope, je suis myope et astigmate, leurs grands-parents sont presbytes. Homard, son père et mon père sont également daltoniens donc nous l’avons inclut dans ces troubles, en complément. Homard est daltonien deutéranope, comme mon papa, et son papa est daltonien tritanope. Mes petites cartes ICI.

Pour finir, nous avons regardé un ‘il était une fois la vie’ sur les yeux et fabriqué une maquette de l’œil, dans une boule de polystyrène coupée en deux pour en voir l’intérieur ^^

Nous avons aussi ressorti nos thaumatropes utilisés il y a longtemps dans nos séances sur les 5 sens !

Le corps humain #2

Après notre séance sur le squelette, nous nous sommes penchés sur le crâne et le cerveau. Des choses simples, des cartes de nomenclature, un schéma à légender, un cerveau à se mettre sur la tête pour associer quelle partie du cerveau sert à quoi…

Les crustacés se sont bien amusés. Je leur demande par moment quelle partie du cerveau fonctionne lorsqu’ils font de la musique, des calculs, etc et ils se remémorent leur petit cerveau à poser sur la tête et me montre sur eux… Avec quelques erreurs encore, mais nous y travaillons !

Les documents téléchargeables :

Les cartes de nomenclature du crâne

Les cartes de nomenclature du cerveau

Le cerveau en papier

Bon amusement avec le cerveau !

Mes lectures 2020 #2

Il y a quelques jours / semaines, j’ai lu le livre  » J’aide mon enfant à développer son estime de soi » de Bruno Hourst. Livre passionnant, pleins d’astuces, explications claires, j’ai adoré ! J’ai d’ailleurs pris 6 pages de notes ^^

Mon grand Homard n’est pas très autonome. Du haut de ces presque 13 ans, je le trouve assez dépendant de moi au quotidien. Il ne fait pas son instruction seul, ne range pas sa chambre si je ne lui dis pas, oublie de s’occuper de son chat si je ne lui dis pas de la nourrir, de lui mettre de l’eau, de changer la litière, je dois constamment être derrière lui pour lui rappeler ce qu’il a à faire, bref,… vous avez compris, il n’est pas autonome. De plus il manque de motivation, il est toujours à procrastiner, à n’avoir envie de rien faire, à abandonner avant même de finir sous prétexte que c’est trop long, etc… En discutant avec une autre maman, elle m’a suggéré de regarder du côté de sa confiance en lui et de son estime de lui. Dès les premières pages du livre : Eurêka ! L’estime de soi est liée à l’autonomie, aux responsabilités, à notre capacité à dire non, à notre réflexion sur soi, à l’expression de nos sentiments et émotions,…

Lorsque j’ai regardé les symptômes d’une faible estime de soi, j’ai reconnu mon grand. J’ai adoré les phrases types pour éviter le négatif, par exemple quand je dois lui rappeler ce qu’il doit faire (comme nourrir son chat, ranger sa chambre,…) « Tu t’étais engagé à… » ou « je te rappelle que c’est ton tour de … » plutôt que « tu n’as toujours pas fait ceci »…

L’auteur parle à un moment du livre, d’avoir des buts, de voir ce que nous voulons dans 5, 10, 15 ans. Cela m’a donné l’idée de faire comme des capsules temporelles mais à petite échelle : Un bocal pour « dans 2 ans », un bocal pour « dans 5 ans », un bocal pour « dans 10 ans ». Que nous garderons dans un placard avec un rappel sur téléphone/ordi. Juste pour nous, mais aussi pour lui.

Il suggère de faire une « boîte à succès » également, avec les petits et les grands succès. J’ai trouvé l’idée très bonne. Nous avons déjà fait pour Homard un « pot à compliments » dans le même genre, pour lui faire savoir lorsque nous aimons son comportement, ses réussites,…

J’ai aussi vu l’idée du calendrier de fierté avec chaque jour un événement positif marquant : « j’ai fait une tarte », « j’ai réussi ma dictée », « j’ai fini tel livre », etc…

Bref, je ne vous en dis pas mieux mais je vous conseille ce livre, pour les phrases clefs, pour les conseils, pour les idées de choses à mettre en place… pour tout le livre en faite !

Séance d’Art… en Espagnol

Je l’ai déjà dit sur le blog ou sur la page, nous faisons des journées d’immersion en Anglais et en Espagnol. Le mardi, pendant 2h, je parle uniquement en Espagnol, peu importe ce que nous faisons (cuisine, dessin, peinture, musique, balade, jeux…) et le jeudi, même principe, mais en Anglais. Cela habitue les crustacés à entendre ces langues, les force à réfléchir à ce que je viens de dire, accroît leur vocabulaire, et, chose inattendue, favorise la solidarité entre eux car quand l’un d’eux ne comprend pas, il demande de l’aide aux autres et ensembles, ils arrivent à traduire. Parfois ils tentent des réponses en Anglais ou en Espagnol. Je traduis automatiquement leurs réponses en Français dans la langue du jour pour qu’ils répètent après moi s’ils le souhaitent.

Les règles de ces moments là sont simples. Je ne parle pas Français, je ré-explique en reformulant autant de fois que nécessaire, je te montre avec des gestes, des dessins, du matériel en te donnant les mots en langues étrangères, lorsque tu le peux tu réponds dans la langue du jour, sinon en Français et je t’aide à traduire ta réponse.

Mardi, nous avons donc fait une séance d’Art, pour tester nos nouvelles aquarelles achetées avant le confinement {Chez Action, mon magasin de prédilection pour le matériel de loisirs créatifs} combiné à une idée vue sur un blog : créer un paysage avec des lignes continues. Et bien sûr le dictionnaire d’Espagnol ouvert à la page des couleurs pour les crustacés.

Une séance sympathique, avec de jolies couleurs et un peu de vocabulaire en Espagnol !

Mes lectures 2020

Depuis l’an dernier, mon grand et moi essayons de réussir le défi 52 livres dans l’année. L’an dernier j’en ai lu 36. Cette année, j’espère faire mieux.

Page de mon BuJo pour le suivi de mes lectures

Cette semaine, je devais lire « Parents d’ados, les questions auxquelles vous êtes confrontés ». Dès les premières pages, j’ai su que ce livre ne serait pas pour moi.

Résumé au dos du livre :  » Il veut inviter sa copine en week-end… Elle est rentrée avec un piercing sur la langue… J’ai un mur en face de moi… Il n’est jamais d’accord avec nous…  » Votre enfant est désormais un adolescent. Vous craignez peut-être cette période, et vous vous demandez, à travers les petits événements du quotidien, quel parent d’ado vous allez être. Que dire ? Que répondre ? Comment réagir ? Vous sentez bien que les réponses d’hier ne sont pas celles d’aujourd’hui. Votre enfant interpelle vos idées sur l’éducation, vos valeurs, votre rôle de parent. C’est pour vous aider à y voir plus clair, à répondre à ces nouveaux comportements que l’auteur, Ariane Morris, vous propose dans ce livre, Parents d’Ados, des repères, des conseils, sans jamais vous imposer une seule et même façon de penser ou de réagir. »

Que l’on se comprenne bien, j’ai sélectionné ce livre à la bibliothèque uniquement après avoir vu son titre et le résumé, sans même le feuilleter, en me disant qu’il m’aiderait à comprendre un peu mieux mon pré-ado qui nous pose parfois problème. Juste pour savoir ce qu’il ressent de son côté lorsqu’il ne me le dit pas, comprendre ce qui change en lui que je n’aurais pas saisit, avoir des pistes de réflexion sur ce que je pense devoir améliorer dans ma relation avec lui,… Ces derniers temps je lis pas mal de livres dans la section bien-être, famille, psychologie, développement personnel,… Je prends des notes, des phrases qui m’interpellent, me font réfléchir ou m’inspirent, des idées à mettre en place. Mais dans ce livre, je n’ai pris aucune note. 265 pages, 115 questions / réponses et pas une seule note…

Dans ce livre, ce qui m’a interpellé était plutôt négatif.

Premier point dérangeant pour moi, ces « Il » ou « Elle » selon la question. On ne vous dit pas « votre ado » en général mais « votre fille ceci » ou « votre fils cela ».

Comment faire comprendre à ma fille que ce n’est pas la fin du monde lorsque son copain la quitte.

Si votre fils s’est fait largué, il ira bien ou juste lui on peut le laisser croire que c’est la fin du monde parce que sa super copine l’a largué ?

Mon fils a une petite copine depuis le collège.

Là j’ai envie de dire, il est où le problème ? Si c’est votre fille, pas de souci, elle est docile, fidèle, etc, elle n’enchaîne pas les relations, nickel, mais si c’est votre fils aïe aïe aïe ? Il ne traite pas les filles/femmes comme des conquêtes à enchaîner comme s’il faisait de sa vie un concours donc c’est un problème ? Qu’il respecte les filles/femmes en ayant de vraies relations c’est un problème ? Non parce qu’à cet âge, ce n’est pas forcément pour la vie, et quand bien même, je ne vois pas vraiment le problème… Bref, passons.

J’ai peur que mon fils soit homosexuel.

Donc là pareil, si c’est votre fille, no problemo ! Mais un gars, ça pose problème ? Elle est où la tolérance là ?

Chez nous, pas question qu’elle regarde la Star Academy. Va-t-elle se sentir exclue dans son groupe d’amies ?

Donc si votre fils veut être chanteur, vous pouvez le laisser regarder, lui ne sera pas exclue comme ça, mais surtout pas votre fille ?

Mon mari dit que je couve trop notre fils.

Donc si tu couves ta fille, ton mari ne te dira rien ? Ou c’est parce qu’on ne couve pas nos filles ? Et le mari ne peut pas non plus couver son fils, c’est uniquement un truc de mère ça ?

Je trouve qu’il ne prend pas assez son indépendance.

Encore et toujours pareil, ta fille aucun problème ?

Donc je me demande, est-ce que l’autre sexe n’est pas concerné par ces mêmes questions ou est-ce que ça devient moins dérangeant quand c’est l’autre sexe qui y est confronté ? Non parce que pourtant sur certaines questions, on vous dit bien « Elle (Il) nous demande de plus en plus d’argent de poche », « Il (Elle) m’interdit sa chambre », « Mes enfants ont arrêté de faire du sport ».

Outre ces questions de stéréotypes masculins/féminins, certaines questions me semblent aberrantes. « Elle souhaite entreprendre une psychothérapie » – « Depuis 1 mois, elle s’est mise à manger végétarien ? » – « Son copain à un look gothique, j’ai peur qu’elle ne le devienne également » – « Je voudrais qu’elle s’occupe un peu plus d’elle, elle n’est pas assez coquette » – « J’essaie de mettre ma fille au régime, mais elle me répond que son poids n’est pas mon problème » – « Elle a piqué une colère noire quand elle a découvert que j’avais lu son courrier » – « Ma fille a des allures de garçons manqué » Sérieusement ???? Le fait que votre fille ne corresponde pas aux standards stupides de beauté des magazines et pubs TV vous pose un problème ? Bin ce n’est peut-être pas elle le problème dans ce cas… Les ados se cherchent, ils expérimentent des looks, ils ont une opinion qui diverge de la votre, et alors ? Laissez-les vivre ! Si votre ado FILLE OU GARÇON veut être végétarien, apprenez-lui où trouver ces protéines dans les légumineuses, il ne vous force pas à être végétarien avec lui, il ne manquera de rien, il est où le problème ? Pour le courrier, franchement c’est normal qu’IL OU ELLE pique une colère. Le respect est à double sens, on ne lit pas les lettres de leurs ami.e.s, ils ne lisent pas les nôtres. Ils en parlent s’ils veulent. La tolérance. Le respect. La base.

« Elle a souvent les yeux rouges, j’ai l’impression qu’elle fume de l’herbe. Faut-il oser poser des questions ? »

WTF ?

Bref, ce livre ne m’aidera pas du tout, peut-être parce que mon fils est un pré-ado et non un ado, mais je pense surtout que je ne suis pas concernée par ces 115 questions. Chez moi, si tu veux être végétarien, pas de souci, on se renseigne et on apprend à le faire bien pour que ton corps n’ai pas de carences de passer à une alimentation un peu différente. Chez moi si tu veux te teindre les cheveux en bleu, pas de problème (j’ai moi-même les cheveux violet en ce moment – disons un reste de cheveux violet car la couleur est passée depuis décembre mais je la referais après le confinement. Il y a 2-3 ans, j’avais les cheveux roses, puis violets, puis bleus. Et alors ? Ce n’est qu’une couleur et ça part…). Chez moi si tu veux t’habiller en noir, aucun problème et si tu préfères t’habiller en arc-en-ciel, aucun problème non plus. Je couds les vêtements de mes fils mais ce sont eux qui choisissent les tissus et modèles. Chez moi, les enfants choisissent eux-mêmes leur futur métier et je les aide à accéder à ce rêve, peu importe le salaire qui l’accompagne. Bref, ce livre m’a déçu, de par ces stéréotypes, son manque de tolérance, de bienveillance également… Next.

Moyen-âge + art médiéval

Cette année, comme l’an dernier, nous faisons le Moyen-âge avec les 3 crustacés. Une semaine sur deux environ, parfois chaque semaine. J’ai divisé nos livres en plusieurs séances pour 2 voir 3 ans. Nous avions commencé, l’an dernier, par le Haut Moyen-âge en 9 séances :

  • Le début du Moyen-âge, invasions barbares et chute de l’empire romain d’Orient.
  • Clovis
  • Après Clovis, Dagobert
  • Les mérovingiens
  • Les sarrasins
  • Charles Martel et les carolingiens
  • Les vikings
  • Les capétiens
  • La civilisation chinoise

Nous attaquons une séance par la lecture de nos livres sur le sujet, puis parfois quelques feuilles, parfois un « il était une fois l’homme » et je réponds à leurs questions s’il y a. Nous plaçons également les informations sur une frise.

Parfois nos séances donnent un lien direct avec l’art, comme pour le vitrail de Charlemagne où je vous donne ma fiche. Cliquez ICI

Nous avons commencé cette année le Moyen-âge central avec la partie qui intéresse le plus ma Crevette, à savoir : Les châteaux forts et les chevaliers ! Découpée en 13 séances cette partie là :

  • La société féodale
  • Guillaume le conquérant
  • Les châteaux forts
  • Les chevaliers
  • Les croisades
  • Les templiers
  • Les églises romanes et les cathédrales gothiques
  • Troubadours et trouvères
  • Aliénor d’Orient
  • Saladin
  • Gengis khan
  • Bouvines et la nation
  • Louis VIII

Pour Guillaume le conquérant, nous avons fait un lien avec l’art : La tapisserie de Bayeux, ma fiche en suivant ce lien, et une activité de loisirs créatifs : Des tapisseries médiévales ! Sur un tissu en lin, nous avons dessiné quelque chose puis nous l’avons brodé.

Ces tapisseries seront assemblées pour former une histoire que Gambas a imaginé avec nos dessins « C’est un chevalier, il part pour faire des combats et comme il est vainqueur, il se fait couronner roi. Il est content d’observer son royaume avec son château », puis complétées au fur et à mesure car Gambas a suggéré que nous brodions par endroit les noms des personnages importants lorsque nous les abordons. Une chouette idée je trouve 🙂

Nous poursuivons lentement nos séances d’Histoire, je viendrais vous partager la suite prochainement…

La religion

Je réalise en rangeant mes photos dans l’ordi que je ne vous ai jamais fait un article sur nos séances « religion » de l’an dernier + cette année. Nous avons fabriqué pas mal de petites choses et les loulous adorent les ressortir.

Tout d’abord, nous avons fait de petits monuments en pâte auto-durcissante (à 1€49 chez action 😉 ) symbolisant les édifices religieux de chacune des religions dont nous voulions parler, ainsi que certains objets symboliques (et sur la photo, il y a aussi les symboles de grammaire, n’y faites pas attention ^^ ) .

Nous avons peint ces édifices et cela nous permet de situer les différentes religions dominantes sur le planisphère. Nous avons bien entendu parlé du fait qu’il y a plusieurs religions dans chaque pays, mais nous ne situons que les religions dominantes.

Nous avons ensuite créé des petits bonhommes représentant les membres du clergé de chaque religion. Grâce aux symboles des religions, à quelques cartes concernant le nom de la divinité, le nom des édifices, etc… et à ces personnages, nous étudions les différentes religions.

J’ai également ajouté les écrits sacrés pour chacune des religions…

Dans la famille, nous sommes plus ou moins athée. Je crois en le karma et en Mère Nature. Mais pas en un Dieu. Mon mari ne croit en rien. Cependant je respecte chaque religion, chaque croyance. J’aime la zénitude et les décors des temples bouddhistes que nous visitons, j’aime les vitraux magnifiquement décorés des églises et cathédrales. Je ne suis jamais entrée dans une mosquée (sauf la mosquée-cathédrale de Cordoue en Espagne). Je ne crois pas qu’il y ai de temples hindouistes ou de synagogue là où nous vivons.

Par ces séances, j’ai voulu montrer aux crustacés qu’ils pouvaient croire en ce qu’ils voulaient et également les différents choix qu’ils avaient. Ils ont posé toutes les questions qu’ils avaient sur le moment, et y sont revenus plus tard également. Ils ressortent la boîte où ces affaires sont rangés et nous en discutons dès qu’ils le souhaitent. Les écrits sont dans une boîte à part, protégés et que nous traitons avec respect, qui ne sont pas considérés comme un jouet contrairement aux bonhommes et édifices, car nous avons fabriqué ces mini-écrits avec des extraits des vrais textes, en arabe pour le coran, en hébreu pour la torah, en pali pour le canon pali, en sanskrit pour les védas…