Lire au féminin – Bilan Février

Si vous avez manqué le challenge #Lireauféminin chez Avenue Reine Mathilde, les femmes sont à l’honneur cette année dans nos lectures ! Comme pour le mois dernier, je ne vais pas vous raconter toute l’histoire, je préfère que vous la découvriez par vous-même si mon introduction vous y incite ! Vous pouvez acheter les livres en cliquant sur les couvertures, le lien que j’ai choisi vous envoi sur le site d’occasion momox, là où j’achète mes livres généralement (et quand je ne trouve pas, c’est sur la librairie Decitre).

J’ai commencé le mois avec « C’est tout moi » de Jessica Thivenin. C’est une personnalité publique si on peut dire, une « star » de la télé-réalité. Je l’ai découvert il y a des années dans une émission, j’avais beaucoup aimé sa personnalité mais je devinais déjà un passé difficile à cette époque. Ce livre était une façon de satisfaire ma curiosité de savoir ce qu’elle avait vécu avant. Une lecture très rapide : relevé de courrier à 13h, début de lecture direct, fin de lecture le jour même ! Elle y parle de son enfance heureuse, de ses débuts d’adulte difficiles et de ses passages dans les émissions de télé-réalité. Ce qui m’a un peu dérangé, c’est la façon décousue de raconter les choses, pas de chronologie précise et parfois on s’y perd. Mais en même temps j’ai trouvé que ce format simple, sincère et sans chichi lui ressemblait. Encore une fois j’ai coché la case biographie de ma grille de bingo 🙂

Mon deuxième livre du mois a été « Ils ont tué l’école » de Marion Armengod. Ce livre m’a tellement passionné, que je l’ai lu en une nuit ! Commencé à 22h, terminé à 1h30 du matin sans pouvoir m’arrêter. Une ancienne journaliste décide de se consacrer à l’enseignement, mais l’idée qu’elle s’en fait est très naïve au départ et elle déchante vite. Cependant, elle est pleine de bonne volonté, sans jugement ou à priori et son témoignage relève les incohérences de l’éducation nationale, tant dans la gestion des contractuelles que dans le manque de moyens de certaines écoles publiques. Cela se passe dans le 93, dans des REP ou REP+ (difficultés scolaires significatives ou quartiers isolés) donc on ne s’attend pas à de belles écoles fraichement repeintes et des élèves sans problème… Ce qui ne m’a pas empêché d’avoir été choqué par certaines révélations. Au lieu de vouloir supprimer l’IEF, peut-être que l’éducation nationale devrait déjà s’occuper des problèmes en cours dans ses établissements… Ce témoignage porte sur l’année 2017, pas si vieux que ça, publié en 2019. J’aurai classé ce livre dans la catégorie témoignage mais elle n’y est pas sur mon bingo donc j’ai coché la case essai de ma grille pour la réflexion que cela apporte 🙂

Mon 3eme livre du mois a été écrit par un homme, encore un cadeau de noël, donc je n’en parlerai pas ici 😉 J’ai hâte de lire en mars car j’ai fait des petites folies chez momox, dans un style très différent pour cette fois !

Une réflexion sur “Lire au féminin – Bilan Février

  1. Et voilà qu’après avoir lu ton commentaire sur l’envie que l’on se donne, j’ai réservé en direct (merci internet) « ils ont tué l’école » à ma bibliothèque. Il faut dire que dès que c’est sur l’instruction au sens le plus large possible je trouve ça passionnant.

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s