Week end mitigé…

Il y a des week-ends heureux, tranquilles, ensoleillés… et puis il y a des week-ends où on a vraiment l’impression de se faire arnaquer à petites doses !!! Du coup le bilan de fin de week-end n’est pas uniquement positif.

– Mon ami *triangle vert* est a 1h de route de chez nous. Nous y sommes allés pour acheter une fenêtre qui serait enfin en double vitrage pour la chambre de Mattéo. Arrivés sur place, pas de stock nous avons donc dû la commander. Ok, ça arrive.

– Dépités d’avoir fait cette route « pour rien » nous achetons la tapisserie et d’autres bricoles pour nous occuper les 3 jours restants du week-end puisque nous avions prévu d’avancer sur les travaux, voir même de terminer la chambre de Matteo. Arrivés en caisse, je donne la carte cadeau offerte a Noël et surprise, rien n’est écrit sur la carte mais il fallait l’activer sur internet avant ! Et attention ! Si vous payez avec, aucun retour de marchandises possibles ! Mais si l’article acheté avait un défaut ??? Nous rentrons donc avec le sentiment de se faire avoir quand même dans l’histoire… et la carte cadeau non activée bien sûr, avec laquelle j’hésite à payer la fenêtre la prochaine fois…

– Nous avons fait quelques courses alimentaires et là c’est le drame 😀 Un des articles signalés à -50% mit dans le caddie en raison de cette promo d’ailleurs, passe à -30% et on me dit « erreur d’étiquetage ». Ok, tanpis pour nous, il reste quand même moins cher que le prix de base. La caissière passe 2-3 articles de plus et « oh celui là aussi erreur d’étiquetage » et il passe sans aucune promo alors qu’il était annoncé à -50% ainsi que les 5 autres articles identiques en magasin ! Je précise donc que « normalement vous devez vendre au prix affiché, erreur ou non » et là rien. Si pardon, on me propose de ne pas me vendre les produits. Alors pour info :

L’obligation de vendre au prix indiqué

L’obligation d’affichage des prix est un très beau principe, le fruit d’un long combat. Mais en l’absence de sanction, il faut bien reconnaître qu’elle ne serait pas très efficace. C’est pourquoi le vendeur est tenu de vendre le produit au prix indiqué, même si la différence avec le prix auquel il comptait vendre procède d’une simple erreur d’étiquetage. Juridiquement, le produit accompagné du prix est en effet considéré comme une offre, et la décision du consommateur de l’acheter en constitue l’acceptation, ce qui forme le contrat : le produit devra donc être  vendu conformément à ce qui était affiché. Ainsi, le prix du produit ou service devient celui qui était indiqué et non celui auquel le professionnel espérait vendre.  
Plus précisément, l’arrêté ministériel du 31 décembre 2008 relatif aux annonces de réduction de prix à l’égard des consommateurs (l’intitulé est trompeur, car l’arrêté vise en réalité d’autres cas, notamment la publicité des prix d’une manière générale) impose au vendeur, dans son article 3, de vendre un produit ou service au prix annoncé. Le vendeur est donc tenu, même en cas d’erreur d’affichage, de vendre au prix indiqué. Au final, un professionnel ne saurait se réfugier derrière sa propre négligence au regard des nombreuses obligations d’information qui pèsent sur lui : il est donc tenu de vendre au prix affiché.
S’il refuse, il pourra être contraint de vendre au prix indiqué par une décision de justice. Et il s’expose également à des condamnations pénales puisque l’article L.122-1 du Code de la consommation fait du refus de vente une contravention punie d’une amende de 5ème classe, c’est-à-dire d’un maximum de 1 500 euros (3 000 euros en cas de récidive).
Seules certaines circonstances vont lui permettre de remettre en cause la vente, voire de refuser cette dernière. –> Cas n°1: l’énorme différence avec le vrai  prix : la possibilité pour le vendeur de demander la nullité de la vente.

Ici la différence était de 4€ et quelques donc la loi s’applique ! Mais pour 4€, je n’ai rien dit de plus et je suis partie avec toujours ce sentiment de se faire avoir, sans doute à cause de mes droits bafoués sans aucune excuse ???

– Autre magasin, autres articles. J’achète des pelotes de bambou/coton pour un petit pull d’été pour un des garçons et une fois rentrée à la maison, je m’aperçois que j’en ai une de plus de facturé sur mon ticket !

– Autre jour, autre magasin. Chéri avait acheté un DVD sans se rappeler que je l’avais déjà acheté. Le magasin a refusé de reprendre le DVD encore emballé et étiqueté ! Là malheureusement, aucune loi ne les oblige a rembourser ou même faire un avoir mais nous nous retrouvons avec 2 fois le même DVD dont un que nous n’ouvrirons jamais ! Sympa…

J’ai beau tenté de ne garder en mémoire que les bons moments, chercher toujours le positif même dans le négatif, ce week-end j’ai du mal à être pleinement satisfaite…

Mais tout de même pour finir sur du positif, ce week end :

– On a déjeuné au soleil sur la terrasse

– On a finit la cabane de Matteo (enfin manque le toit a mettre… c’est du détail 😀 )

– On a tapissé et décoré les 3 murs de la chambre

– On a mangé un pavé de saumon délicieux avec une nouvelle moutarde de la moutarderie de Beaune (plus que 3 à entamer 🙂 )

– On a fait le marché avec Thom dans le manduca

– On s’est baladé en centre ville a pied

– Les loulous ont joué avec les fontaines

– On a mangé de délicieux sorbets au soleil

– On a joué avec le chien qu’on garde pendant l’absence de ses maîtres

– On a fait des jeux de société tous ensemble

– On a mangé des sushis et des makis

chambre matt1

Aperçu de la chambre de Mattéo 

Publicités

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s