Parce qu’il le fallait…

Là je me sens obligée d’intervenir. Madame Najat Vallaud-Belkacem se dit féministe « Je suis féministe car le féminisme est un attachement à l’égalité »…. C’est étrange tout de même, moi aussi je suis féministe… Mais pas du tout de la même manière !

« Le féminisme est un ensemble d’idées politiques, philosophiques et sociales cherchant a définir, promouvoir et établir les droits des femmes dans la société civile et dans la sphère privée. »

Dans la société, nous avons droit au travail « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail« . 

Je suis féministe et j’ai choisi d’être mère au foyer. Une mère au foyer éduque ces enfants plutôt que de les laisser a une étrangère. Une mère au foyer organise les sorties, les corvées, les finances, les emplois du temps, les achats, etc. En terme professionnelle cela signifie qu’elle est P-DG d’une micro-entreprise de quelques personnes.

Une mère au foyer qui a fait ce choix est heureuse et épanouie dans son rôle de mère a temps plein. Dans son livre « La femme au foyer est-elle l’avenir du féminisme ? », Cécile Margain explique que la vie d’une mère au foyer ne se résume pas seulement aux enfants et au ménage. Elle a plein d’activités et grâce a internet elle a une fenêtre sur le monde et rencontre des gens qui la comprennent. Selon Cécile Margain, ces mères là représente la nouvelle femme au foyer, diplômée, dynamique, soucieuse de son bien-être. Je suis entièrement d’accord avec Cécile Margain ! Objectif remplie pour la société et le droit des femmes : Mon travail de mère au foyer me satisfait !

Dans la sphère privée, je suis féministe et j’ai fait ce choix, d’être présente et disponible pour mes enfants, de les voir grandir, de contribuer à leur apprentissage et épanouissement, de pouvoir respecter leur rythme. Je ne suis pas seule (http://ipjblog.com/horslesmurs/2010/01/26/feministes-au-foyer/). D’après une étude trouvé sur le net « Toutes les femmes interrogées [15 mères au foyer] estiment que le fait d’être restée à la maison a influencé leur relation avec leurs enfants : reconnaissance, meilleure communication, relations fusionnelles, meilleur équilibre familial et émotionnel, grande complicité, confiance, dialogue, écoute, compréhension mutuelle, plus de moments passés ensemble, disponibilité 24h/24,… » et du côté des enfants interrogés « Selon les enfants et adolescents interrogés, les avantages à avoir une mère au foyer sont : la disponibilité, la présence à la maison, les bons petits plats cuisinés avec amour, la complicité, les activités ensemble, la stabilité, l’aide aux devoirs, la maison toujours en ordre,… »

Côté égalité, féminisme oblige, je considère que je ne dois pas être la seule a faire le ménage a la maison. Alors nous partageons. Pas équitablement certes. Mais nous partageons. Il y a un peu plus de 9 ans quand nous nous sommes mis en couple avec mon homme. Je ne travaillais pas encore. Alors je faisais tous. Pendant 5-6 mois. Et puis j’ai eu un travail avec plus d’heures que lui. Et un meilleur salaire. Bien meilleur. Nous avons donc partagé les corvées et je lui ai appris a cuisiner pour les jours où il rentrait avant moi. Puis nous avons eu Mattéo. Toute la durée de son congé puis tous les week-ends, mon homme changeait les couches la nuit pendant que je dormais, puis il me réveillait pour donner le sein. La journée c’était a celui qui voulait faire les couches, le bain, les repas de Mattéo. Les corvées c’était pareil, celui qui était disponible faisait le repas, l’aspirateur, etc… Pas de linge pour lui, il mélange les couleurs, met trop de lessive, pas le bon programme, etc, bref, j’ai cessé de lui apprendre cette partie là après avoir perdu un bon nombre de vêtements 😉 Par contre je dé-tes-te plus que tout faire la vaisselle ! Alors nous avons décidé que lui ferait la vaisselle pendant que moi je fais le linge et que le reste, c’est pour celui qui a le temps. Malgré les années et deux enfants de plus, nous sommes restés sur ce système là. Il fait la vaisselle quotidiennement, je gère le linge. Je fais le ménage en semaine, il le fait le week-end quand c’est nécessaire. Une fois sur deux il fait la salle de bain et les wc. Et c’est lui qui nettoie le frigo tous les mois. Objectif rempli : Nous sommes (quasi-)égaux devant les corvées, je suis remerciée par mes enfants a chaque fois que je change leur drap et que je les aide a ranger leur chambre, mon homme me fait remarquer que ça sent très bon lorsqu’il rentre et que les sols sont lavés. Gratifications diverses et autosatisfaction. Un salarié ne pourra pas en dire autant !

Alors pour conclure Madame Najat Vallaud-Belkacem, on peut être féministe et épanouie en étant au foyer. On peut aussi être très malheureuse de quitter son bébé pour aller travailler. L’important est de faire notre choix nous même, car c’est ça le féminisme, c’est avoir le choix de mener la vie que nous voulons.

Pour ceux qui ne sont pas encore au courant des projets de Madame Najat Vallaud-Belkacem, voir cet article : http://www.libertepolitique.com/Actualite/La-revue-de-presse/Najat-Vallaud-Belkacem-prete-a-penaliser-fiscalement-les-meres-aux-foyer 

Publicités

3 réflexions sur “Parce qu’il le fallait…

  1. Pingback: Parce qu’il le fallait… | Coco Roucoule

  2. Tu ne seras pas surprise de ma réaction mais évidemment j’adhère!!!

    A un détail près, personnellement je ne suis PAS féministe, surtout pas.
    Le féminisme prône l’égalité des sexes. Mais comment deux sexes differents peuvent-ils etre égaux?
    J’en suis avec mon aîné aux conversions mathématiques, et je lui répète inlassablement qu’on n’additionne pas les choux et les carottes pour obtenir une égalité. L’unité doit être la même. Or, hommes et femmes, nous ne sommes pas plus égaux qu’un couteau et une fourchette.
    Il n’y a ni égalité, ni infériorité, ni supériorité. Juste une différence physique et intellectuelle (car oui, nos cerveaux sont différents et fonctionnent différemment).

    Le féminisme nie cette différence entre les hommes et les femmes au nom d’une supposée égalité.
    A mon avis nos différences sont une richesse inestimable, et chaque sexe a son rôle à jouer dans la société.

    Le féminisme a fait beaucoup de tort aux enfants. Mais aussi aux femmes, car si je veux bien croire qu’une chirurgienne fasse son boulot par passion, j’ai beaucoup plus de mal à croire qu’une caissière voue un culte à son métier et se réjouisse de travailler au lieu de voir ses enfants grandir.

    Mais le féminisme a instauré un standard financier à deux salaires: de choix il n’y a plus, désormais les femmes doivent tout faire, ce qui est impossible, c’est nier totalement ce qu’est une mère.

    • Personnellement, je suis féministe non pas pour l’égalité des sexes en tout point (mon homme est maçon et je ne me vois pas du tout être capable de faire son travail…) mais pour une évolution de la femme. Nous ne sommes plus juste bonne a faire la ménage en attendant que notre cher et tendre rapporte le salaire a la maison. Nous ne demandons pas l’autorisation de sortir, de travailler, de faire quoi que ce soit. Nous sommes égaux dans le sens ou nous choisissons notre vie, notre job, le nombre d’enfants, etc… A travail égal, salaire égal. Les tâches ménagères pas uniquement réservées aux femmes. Mais hommes et femmes sont différents et les « nouvelles féministes » qui se disent complètement égales aux hommes desservent le féminisme…

      Je suis complètement d’accord avec toi, les wonder-womens qui veulent tous gérer en même temps sont une autre ‘catégorie’ de féministe et je ne partage pas leur avis. Pour moi être féministe, c’est simplement ne pas être sous la coupe de son homme et décider pour soi.

      Comme le dit une certaine Sarah sur un forum, citation qui explique très bien ma philosophie « La libération de la femme, ok. L’égalité ok. Mais si on veut. Pas l’égalité forcée. Je n’ai aucune envie d’être l’égale de mon mec quand il s’agit de rentrer douze stères de bois, moi ! Et je n’ai pas envie qu’on lui invente un sein artificiel pour allaiter non plus. Ce genre de féminisme qui veut que les femmes soient des hommes ne nous libère pas du tout. Il nous enferme mille fois plus. »

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s